tourbi_re___mouthe_01 Photo d'Eric MARY   (la tourbière de Mouthe )

Les tourbières sont des milieux relictuels, c'est dire des milieux qui se sont formés dans des conditions climatiques différentes de celles qui règnent actuellement et continuant malgré tout leur lente évolution.Une tourbière est un écosystème particulier, composé principalement de plantes adaptées à un milieu gorgé en eau et dont les débris s'accumulent.La lente décomposition de ces éléments produit la tourbe, matière contenant 50% de carbone.Ceci est une donnée très importante, car grâce à sa composition chimique, la tourbe permet de conserver intacts des objets, des restes végétaux etc... Ces fossiles relatent l'histoire et la vie ancestrale de la région.L'époque de formation des tourbières remonte à + ou - 10 000 ans.

Qu'est ce que la tourbe?

C'est une roche végétale tendre, composée de:

                 10 20% de matière organique végétale

                  80 90% d'eau issue de la tourbière.

Mais attention, la tourbe n'est pas un engrais, elle est utilisée pour son utilitée dans la rétention d'eau.

Pour qu'une tourbière puisse exister, il lui faut trois conditions réunies: l'humidité, la température et la topographie.L'humidité doit être élevée et le sol toujours imbibé d'eau, le relief doit pouvoir retenir les eaux de pluie ou de ruissellement et la température doit rester relativement basse , même en été.

Le froid , l'acidité,l'humidité permanente et la pauvreté du sol des tourbières sont des contraintes fortes qui pourraient sembler hostiles à la vie.Pourtant, les plantes et les animaux sont présents et même abondants dans ces milieux.Pour affronter les difficultés ils se sont adaptés et tellement bien que désormais ils en sont étroitement dépendants.

Le sol de la tourbière est gorgé d'eau toute l'année, ce qui s'évapore est immédiatement remplacé par la pluie abondante ou la neige.De plus cette eau d'imbibition est froide acide et très fortement retenue par la tourbe.Le froid est du à la postion géographique de la tourbière, mais aussi au microclimat qu'entretient la tourbière tout au long de l'année.Même sous le rude soleil d'été, le sol de reste frais. L'acidité provient de l'eau de pluie et de plantes adaptées à ce milieu; les sphaignes.Elles ne supportent d'ailleurs pas de pousser ailleurs que dans ces conditions difficiles de froid et d'acidité.Leur croissance très rapide et leur multiplication a vite fait d'occuper toute la place disponible.On y trouve également des bruyères ( calluna) d'autres espèces végétales et animales étroitement liées.

Les tourbières présentent des intérêts scientifiques et économiques.

Scientifiquement, de part sa composition , la tourbe emprisonne des tas de choses tels que par exemple des grains de pollen, très résitants et facilement identifiables, permettant de reconstituer le paysage végétal ainsi que les climats qui existaient jadis.Les restes d'animaux ou humains nous renseignent sur les conditions de vie et certaines tourbières pour l'anecdote, ont restitué des cadavres dans un parfait état de conservation, momifiés, tannés,par la tourbe, datant de l'ère chrétienne,de l'âge de fer ou même du bronze.

En ce qui concerne les intérêts économiques, c'est un véritable réservoir d'eau puisque les quantités d'eau piégées dans la masse de la tourbe sont  au moins autant que dans un barrage.Elles fonctionnent telles les éponges et leur rôle est essentiel dans la régulation du débit des sources et des cours d'eau.L'exploitation de la tourbe fut longtemps très intense puique celle ci a été le seul combustible des européens du Nord et de certains montagnards juqu'après la guerre.En Irlande, en Ecosse ,France,Allemagne un peu partout de ci et de là les paysans pratiquaint le tourbage familial.Aujourd'hui en Europe, l'exploitation industrielle des tourbières pour en sortir un produit horticole est beaucoup plus ravageuse! Les horticulteurs et les maraîchers  ont recoursà la tourbe pour améliorer les sols des jardins  ainsi que pour les cultures ou les semis en pots.

Voici quelques données sur les tourbières qui pour moi sont des lieux à préserver à tout prix de part leur écosystème et leur témoignage des temps reculés.Elles représentent une magnifique association de plantes et d'animaux étroitement liés les uns aux autres.

La destruction des tourbières et la pollution (les plantes concentrent les matières toxiques) sont deux facteurs contemporains que nous devont absolument stoppés si nous voulons préservés "ces marqueurs d'une autre ère."

En tout cas ce sont des lieux que j'admire et affectionne beaucoup, et la tourbière de Mouthe est un régal pour les yeux , sa situation entre le village et la source du Doubs en fait un lieu de promenade et de découverte très apprécié.